Retrouvez les fiches conseils classées par catégories :

ASTHME ET SPORT

Asthme et sport

Les asthmatiques et leur entourage sont souvent persuadés qu’asthme et sport s’opposent et qu’il faut, dés le diagnostic posé, être « dispensé » de toute pratique sportive pour éviter la crise à l’effort.

Qu’est-ce que l’asthme d’effort ?

L’asthme induit par l’effort (AIE) est une bronchoconstriction produite par l’effort

  • La crise se traduit par une respiration sifflante, accompagnée de toux sèche, avec sensation d’oppression thoracique.
  • Elle est favorisée par l’air froid, sec et pollué.

Quels sont les bienfaits du sport ?

  • La pratique d’un sport accroit la consommation d’oxygène et la capacité    respiratoire, ce qui diminue l’essoufflement et augmente le niveau de résistance à l’effort.
  • Mais pour être bénéfique, le sport doit être adapté à l’asthmatique et pratiqué avec bon sens.

Quels sports choisir ?

Sports conseillés :

Préférez les sports qui diminuent l’essoufflement :

  • Cyclisme de tourisme
  • Natation sauf si un composant de l’eau contient un allergène
  • Randonnée
  • Voile
  • Sports de ballon  (permettant le fractionnement de l’effort)
  • Course à pied lente.

Sports à pratiquer avec précaution :

Ce sont les sports qui se déroulent en atmosphère froide et sèche, en altitude ou les sports violents (sprint, VTT compétition) ou à effort prolongé (marathon).

Sports fortement déconseillés :

Tous les sports au contact d’allergènes (ex : équitation)

Sports interdits :

Un seul sport est strictement interdit : la plongée avec bouteilles parce qu’il est impossible d’inhaler un bronchodilatateur sous l’eau et à cause des propriétés allergisantes des bouteilles (air froid et sec).

Précautions

  • Conditions à éviter : Froid sec, brouillard, pics de pollution et de pollinisation. 
  • Respirez par le nez et portez une écharpe pour diminuer l’inhalation d’air froid.
  • Echauffez-vous lentement (marche, course lente, sautillements alternés avec des temps de repos) et toujours crescendo.
  • Adaptez l’intensité de l’effort au degré de l’atteinte.
  • Buvez avant, pendant et après l’effort.
  • Ayez toujours sur vous un bronchodilatateur.
  • Pratiquez le stretching comme retour au calme.